Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Déchets. L’Odet à la ramasse
Le Télégramme 21 janvier 2019
dimanche 3 mars 2019 12:00
mis en ligne le 23/01/19 par Reunig Kozh

Las de voir les déchets s’accumuler sur les berges de l’Odet au gré des marées, un couple de Quimpérois a créé l’association Ecodet. Avec d’autres bénévoles, ils ont déjà ramassé près de 300 kg de d’objets divers.

Amoureux des randonnées, Olivier et Anouk ont pris l’habitude, depuis des années, de prendre un sac pour ramasser tout ce qu’ils trouvent : bouteilles, mouchoirs, verres, bouchons… Une activité rapidement devenue problématique sur les rives de l’Odet et en baie de Kergonan qu’ils qualifient de « joyaux » de Quimper. « Sur les bords de l’Odet, on prenait des gros sacs, vite remplis tellement la pollution était importante, souffle Olivier. La sortie paisible et agréable se transformait en quelque chose de laborieux. Cela n’avait plus de sens, il fallait aller plus loin ».

Près de 300 kg en deux heures trente

Plus loin pour le couple, cela signifie fédérer les bonnes volontés pour parer au plus pressé, à savoir le ramassage. Une première action a été menée en décembre avec onze bénévoles dans des lieux pas faciles d’accès. Pour 130 kg ramassés en une heure trente. Une seconde le 13 janvier avec 17 bénévoles, pour 160 kg en une heure. Ils ne pouvaient guère faire plus compte tenu des impératifs de transport. Entre-temps est née leur association, Ecodet.
À lire sur le sujet
Une première opération de nettoyage en décembre

Bouteilles en plastique, bouts de verre, canettes, morceaux d’aluminium, bois, encombrants, chaises de jardin, plots de circulation… l’énumération des déchets collectés est impressionnante. « Le résultat de certains actes répréhensibles mais, en grande partie, il s’agit de déchets arrivés à la suite d’une pollution accidentelle à plusieurs kilomètres de là : un papier qui tombe, un coup de vent qui balaie une terrasse, des poubelles qui débordent. Le bassin versant est très étendu. Tout cela vient des égouts », assure Olivier.

Des capsules de gaz lacrymogène des forces de l’ordre

Le Quimpérois en veut pour preuve des gobelets estampillés Coupe du monde ou Festival de Cornouaille, « pourtant consignés », ou les nombreuses capsules de gaz lacrymogène ou « balles de défense » utilisées par les forces de l’ordre lors des manifestations des Gilets jaunes.

« Cette pollution est accablante, constate Anouk. La prolifération importante de déchets dans l’environnement proche de la rivière, charriés par les marées sur les berges, laisse apparaître des endroits plus proches d’une décharge que d’un environnement naturel remarquable. L’équilibre de ce milieu se voit clairement perturbé et pourrait être rapidement menacé si l’accumulation et la décomposition de ces déchets ne trouvent pas de solution. Et cela ne date pas d’aujourd’hui, on retrouve des déchets sur différentes strates ».

Développer des actions de sensibilisation

Et la jeune femme d’évoquer les conséquences des autres déchets, ceux qui parviennent jusqu’à l’océan. « Selon les statistiques de Greenpeace, le tonnage équivalent à un camion-benne de déchets entre dans l’océan chaque minute. Le système digestif de plus de 90 % des oiseaux marins contiendrait du plastique. Cette contamination tuerait chaque année plus d’un million d’oiseaux et 100 000 mammifères marins ».

À l’issue des opérations de nettoyage, le couple pense qu’il sera possible d’estimer plus précisément l’évolution réelle de cette pollution le long des berges. « Notre ambition est, par la suite, de promouvoir la conscience écologique de chacun d’entre nous en développant des actions écocitoyennes et de sensibilisation. Nous souhaitons agir pour que ces objets à usage unique, en plastique en majorité, utilisés quelques instants mais qui mettent des siècles à se décomposer, disparaissent peu à peu de nos paysages et de nos habitudes de consommation ».

L’association a sollicité les services techniques de la ville. Ce sont eux désormais qui viennent ramasser, le lundi, le produit de leurs ramassages dans des sacs verts.

Pratique
Le prochain ramassage d’Ecodet aura lieu le dimanche 3 mars. Contact : mél. ecodet29@gmail.com. Page Facebook : Ecodet Quimper.

Voir en ligne : https://www.letelegramme.fr/finiste...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0