Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Finistère. Mode de vie zéro déchet : par où commencer ?
Ouest-France 30 mars 2019
mis en ligne le 30/03/19 par Reunig Kozh

Tout bon Finistérien est sensible à la beauté de ses paysages. La préserver passe par des gestes simples. Et vous, que faites-vous pour vivre en mode zéro déchets ?

Nous sommes de plus en plus nombreux à intégrer dans nos vies des pratiques visant à préserver notre belle planète. Certains d’entre nous se sont mis à éradiquer les déchets de leur quotidien. Rappelons qu’un Français produit en moyenne 590 kg de déchets par an (1). Prêts à relever le défi ? Voici quelques gestes simples, qui peuvent être appliqués ici.

1 Acheter en vrac : de plus en plus de magasins s’y mettent

Quelques épiceries 100 % vrac existent sur notre territoire, à Trégunc, Morlaix, Brest ou Pont-l’Abbé. Des projets sont en bonne voie à Quimper, Briec, Bannalec ou encore Douarnenez. Si vous êtes plutôt grandes surfaces, sachez que de plus en plus de supermarchés ont leur rayon vrac. Pour que la démarche soit efficace, il faut prendre l’habitude de prendre avec soi, en plus du sac de course, ses contenants réutilisables. La plupart des magasins les acceptent.

2 Pause déj’ le midi : au bonheur des poubelles

C’est le moment de la journée où, pour celui qui n’a pas pensé à emmener les restes du dîner de la veille, il est difficile d’éviter l’emballage : sandwich et pâtisserie vous sont vendus dans des sacs et, si vous optez pour un fast-food, c’est la cata. Impossible d’éviter de jeter. « Les grandes enseignes ont déjà du mal à instaurer le tri des déchets, alors nous ne sommes pas encore prêts à leur parler de zéro déchet ! » indique Clément Le Fur, président de l’association Zéro Waste Cornouaille. L’association est en train de développer une carte des magasins qui acceptent que le client vienne avec ses propres contenants. « Comme pour les courses, j’ai pris l’habitude d’apporter mon sac à sandwich en tissu », témoigne Clément Le Fur.

3 Pas gourde, la gourde

Eau de bouteille versus eau du robinet. « Difficile à dire ce qui est le mieux pour la santé. Par contre, ce qui est sûr, c’est que la fabrication des bouteilles en plastique est très gourmande en énergie et en matières premières. Et elles ne peuvent pas être recyclées complètement. » La gourde est en train de devenir à la mode. Simple, elle peut même faire une idée de cadeau pas très cher.

4 Le compost en bas de chez soi : ça dépend où l’on vit

Tous ceux qui l’ont adopté sont formels : un compost rend tout à fait fréquentable une poubelle ménagère, qui ne sent plus mauvais ! Faire son compost permet de réduire drastiquement ses déchets. Encore faut-il avoir la place : pour ceux qui ont un jardin, ça passe. Pour les autres, la présence d’un composteur collectif dépend de la bonne volonté de la communauté de communes, du syndic de copropriété ou des habitants.

5 Et vous, comment êtes-vous zéro déchet ?

« Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas tout faire qu’on ne peut rien faire » , assène Clément Le Fur. Et vous, quels sont vos petits gestes, astuces et bonnes pratiques ? Partagez-les avec nous sur notre site La Place, dédié aux échanges entre les lecteurs et le journal. Vos témoignages seront publiés sur Ouest-France !

Voir en ligne : https://www.ouest-france.fr/bretagn...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0