Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Salpêtrière : et le nuage d’intox s’arrêta à France Inter !
par Daniel Schneidermann 06 mai 2019 à 09:15
mis en ligne le 06/05/19 par Reunig Kozh

Quelques jours et un week-end étant passés par là, Thomas Legrand croit pouvoir tenter sur France Inter, à propos de l’épisode de La Pitié Salpêtrière, ""un retour d’expérience"". Morale de l’affaire ? Avec un zeste de général de Gaulle dont on se demande ce qu’il vient faire là, Legrand renvoie dos à dos les deux mécanismes autosuggestifs des Gilets jaunes et du gouvernement. Les Gilets jaunes qui en arrivent à croire qu’ils vivent en dictature, tandis que le gouvernement en arrive à croire que des Gilets jaunes sont capables d’attaquer un service de réanimation.

Cette symétrie est intellectuellement séduisante. La force des mécanismes d’autosuggestion, cimentés aujourd’hui par les bulles algorithmiques, est en effet spectaculaire. Mais il faut résister à cette séduction. Les débordements verbaux, ou les insultes, ou les mensonges, comme on voudra, de manifestants, n’ont pas le même statut que ceux d’un ministre. Un ministre est tenu de contrôler sa parole, pas un citoyen, fût-il manifestant.

S’agissant des journalistes, ""nous nous sommes laissés entrainer par le commentaire précipité des politiques. Beaucoup de medias ont relayé sans assez de distance Christophe Castaner. Le ministre de l’Intérieur n’est pas le procureur, c’est un ministre très politique, donc par nature partial" "dit Legrand". "Relisons cette phrase merveilleuse. ""Un ministre n’est pas un procureur" " : mais même un procureur, cher Thomas Legrand, faut-il le croire sur parole ? Fallait-il croire sur parole le procureur de Nice dans l’affaire Geneviève Legay ? Croire sur parole le procureur de Creil après la mort d’Adama Traoré ? Dans les premiers jours d’une enquête, le procureur n’est que le porte-voix en robe de la vérité policière. Et s’il ne faut pas croire le ministre de l’Intérieur car ""c’est ministre très politique"", cela signifie-t-il que les autres ministres ne le sont pas, politiques ? Le ministre de la Défense n’est pas politique ? Le ministre de l’Agriculture n’est pas politique ?

Pour le reste, le ""retour d’expérience"" de Legrand est surtout intéressant en tant qu’échappatoire au mea culpa. Si Legrand englobe dans son" "retour d’expérience"" les journalistes en général, aucune allusion n’est faite à France Inter en particulier, comme si le nuage d’intox s’était arrêté à la maison de la Radio. Une fois de plus, le méchant de l’histoire, ce sont les chaînes d’info, et elles seules. Demorand : ""Les réseaux sociaux et les chaines tout info peuvent-ils ralentir ?" "Mais ce ne sont pas seulement elles ! Sur Twitter, un internaute a monté bout à bout les 12 sujets consacrés à l’affaire de la Salpêtrière par France Inter, entre le 1er mai à 19 heures et le 2 mai à 13 heures, soit au total 31 minutes de matraquage. J’en souhaite une bonne écoute à Nicolas Demorand et Thomas Legrand.

Voir en ligne : https://www.arretsurimages.net/chro...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0