Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Municipales à Quimper. Ils quittent la Coopérative écologique et sociale et créent leur liste écolo
Ouest-France 12/12/2019
mis en ligne le 12/12/19 par Reunig Kozh

À Quimper (Finistère), des désaccords ont conduit une partie des colistiers de la Coopérative écologique et sociale à quitter le groupe. Ils ont décidé de présenter leur propre liste.

Ce jeudi 12 décembre 2019, une nouvelle liste est née, pour les élections municipales de 2020 à Quimper. « Choisir l’écologie pour Quimper et son agglomération » (Dibab an ecologiezh evit Kemper), c’est son nom. Ceux qui l’ont fondée ont quitté une liste déjà existante, la Coopérative écologique et sociale : un collectif regroupant des personnes d’horizons variés, des écolos, des France Insoumise, des Coquelicots, des Gilets jaunes et désirant s’affranchir des étiquettes et des querelles de partis.
Scission au sein de la Coopérative

C’était un beau projet. Mais des conflits, ces dernières semaines, ont conduit le groupe à se scinder en deux. Martine Petit (Europe Ecologie-Les Verts, EELV), Laëtitia Jouno (EELV), Anne-Sophie Calloc’h (EELV) font partie de ceux qui ont claqué la porte de la Coopérative. Il y a aussi Marie-Claire Pastori et Pascal Petit qui ont tous deux renoncé à leur étiquette France Insoumise en quittant le collectif.

La liste « Choisir l’écologie » a la porte grande ouverte. Les deux porte-parole sont pour l’heure Marie-Claire Pastori et Bernard Le Mao, de l’Union démocratique bretonne (UDB). « L’action des écologistes au cœur des politiques locales nous apparaît indispensable au vu des transformations qu’impose l’urgence climatique et sociale, indiquent-ils dans un communiqué. La solidarité et la démocratie active seront nos autres priorités. »
« Les conditions ne sont plus réunies »

Que s’est-il passé pour que certains parmi les membres moteurs de la Coopérative la quittent ? « Nous avons initié en juin dernier une liste citoyenne […] Aujourd’hui, les conditions ne sont plus réunies pour nous permettre de continuer à évoluer au sein de la Coopérative née de cet appel », notent de façon succincte Marie-Claire Pastori et Bernard Le Mao.

Personne, ni au sein de la Coopérative ni parmi ceux qui la quittent, ne souhaite s’étendre sur le conflit qui a remué le groupe durant plusieurs semaines, notamment depuis la création de la liste. Certains se sont sentis exclus, visés, d’autres ont vu d’un mauvais œil la place que prenaient les attaches partisanes au sein du collectif. D’autres encore ont été accusés de faire des petits calculs, de nourrir, en somme, des ambitions personnelles…
Désaccords

Le problème est complexe. Il se nourrit aussi des désaccords entre EELV et FI, chacun souhaitant être bien représenté en haut de la liste. À l’issue du vote, la Coopérative avait placé en numéro 2 un France Insoumise, Stéphane Blondin, reléguant aux 3e et 6e places deux militants d’EELV, Martine Petit et Jean-Pierre Bigorgne. Ce collectif, qui ne voulait pas jouer le jeu des partis traditionnels, est finalement rattrapé par des enjeux partisans.

Ce jeudi soir, la Coopérative citoyenne se réunissait pour se mettre au clair sur cette question. De son côté, la liste « Choisir l’écologie » invite à une réunion publique mercredi 18 décembre 2019, aux halles.

Voir en ligne : https://www.ouest-france.fr/bretagn...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0