Qui sommes-nous? Cap-Sizun Douarnenez Pont-l'Abbé Quimper Briec Chateaulin Crozon Fouesnant Concarneau Quimperlé Ailleurs... Contact
Cornouaille Écologie
Coronnavirus... une remise en cause de la politique libérale.
par Daniel Le Bigot, élu municipal EELV de Quimper
mis en ligne le 02/04/20 par Reunig Kozh

Le pays découvre le manque de masques , de respirateurs, de gants, maintenant de médicaments, pourtant la France a été l’un des fleurons mondiaux dans la production de ces produits liés à la santé. Aujourd’hui le Président de la République fait son « mea culpa » national en avouant que les hôpitaux manquent de tout mais il se reprend en annonçant que le pays allait sommer les constructeurs automobiles de fabriquer des respirateurs. Il promet un vaste programme de fabrication de masques , 10 millions par semaine. Cela ne suffira sans doute pas, du moins quand nous arriverons au pic de la maladie. Pour faire face, la France en a donc commandé 1 milliard à la Chine qui en possède en stock et qui surtout met déjà ses usines au travail.

Reconnaissance aux soignants dans la galère.

Tous les soirs à 20 h les Français saluent le travail des soignants. Le gouvernement de son côté ne lésine pas sur les louanges à l armée des blouses blanches. Mais de leur côté ces blouses blanches, n’ en peuvent plus. Soumissent à des horaires invraisemblables dans des conditions qui comportent des risques pour leur propre santé, elles avouent manquer de tout, de place, de matériel et surtout de personnel pour assurer la relève.
Le moment n’est pas venu de faire le procès des responsables de cette situation mais il viendra et la question qui sera posée et à laquelle les Français exigeront une réponse se formulera en termes simples :

Comment en est on arrivé à cette situation ou l’improvisation prend le pas sur l’anticipation.

Cela ne date pourtant pas de hier que les personnels hospitaliers ainsi que ceux des EHPAD se mettent en grève en réclamant plus de moyens pour la santé et pour accompagner le vieillissement. Les gouvernements successifs font la sourde oreille, mieux ils accélèrent le mouvement obnubilés qu’ils sont par le redressement des comptes de l’État et le respect de la règle du 3% maximum de déficit édictée par le traité de Maastricht. Ces mêmes gouvernements ont nié les difficultés des enseignants. Les moyens alloués au service public ont ainsi été rabotés et la conséquence se voit tristement aujourd’hui. Le coronavirus serait apparu, indépendamment de la qualité des services publics mais ceux-ci auraient eu les moyens de faire face et sans doute que les conséquences auraient été moindres.

Le jour d’après ?

Alors il me vient cette idée, sans doute déraisonnable mais à laquelle j ai envie de croire. Et si cette pandémie était un mal pour un mieux. Et si le gouvernement, soudain respectueux de ses promesses faites, le couteau médiatique sous la gorge, mettait en place une véritable politique de soutien au service public. Une vraie volonté de relocaliser la production industrielle. Et si les Français reconnaissants aux producteurs locaux, modifiaient leur mode de consommation et abandonnaient progressivement la course aux produits les moins chers, les achats en ligne et retrouvaient le chemin des marchés de proximité. Et si conscients que l’air est plus respirable avec moins de voitures et que c’est une question de santé publique, nos concitoyens décidaient massivement de prendre le vélo, le bus pour se rendre au boulot. Et si, et si…. La réponse ne tardera sans doute pas à venir, dès que ce difficile et indispensable confinement, laissera de nouveau la place à la rencontre sur l’espace public. La mobilisation des citoyens saura, je l’espère raviver la mémoire du gouvernement .

Voir en ligne : http://lebigotdaniel.blogspirit.com/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Agenda
SPIP | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0